Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Une histoire

Die Geschichte des Unternehmens ARKOPHARMA beginnt 1980

Une belle histoire que celle du Groupe Arkopharma, qui débute en 1980. Cette année-là, le Docteur Max Rombi, féru de phytothérapie et co-fondateur du laboratoire vétérinaire Virbac, décide de se consacrer entièrement à sa passion pour les plantes médicinales et de faire partager les bienfaits de cette médecine naturelle au grand public, en commercialisant sous une forme innovante, des produits à base de plantes.

De la plante à la gélule

Les laboratoires pharmaceutiques Arkopharma naissent donc des idées avant-gardistes du Docteur Rombi, qui bien avant tout le monde, estime que la majorité des problèmes de santé est due à une mauvaise alimentation et que les plantes et les produits naturels peuvent prévenir et aider à soulager la plupart des maux quotidiens.

Il faut se souvenir qu’au début des années 80, la phytothérapie a une image un peu désuète et propose des formes galéniques en tisane et décoction qui ne sont pas pratiques d’utilisation.

En 1982, Arkopharma sera donc le premier à proposer et mettre sur le marché des plantes en gélules avec l’Arkogélules Cosse de Haricot : en passant de plantes en vrac aux formes prédosées, plus faciles d’emploi, le marché de la phytothérapie prend son envol.

Histoire

Le Dr Rombi se lance dans cette aventure avec l’esprit entrepreneurial qui le caractérise et une passion pour les plantes, la recherche et les procédés innovants.

Des procédés innovants

Ainsi, c’est lui aussi qui, quelques années après  - en 1985 -, en adaptant un procédé, le cryobroyage à la phytothérapie a permis de proposer des poudres de plantes optimisées en matière d’efficacité et de biodisponibilité des actifs.

En effet, dans le cryobroyage, la plante est broyée sous azote liquide à très basses températures ce qui permet de conserver tous les principes actifs de la plante et d’obtenir une poudre très fine particulièrement assimilable.

On obtient ainsi ce que l’on appelle le totum de la plante ou ARKOTOTUM® Intégral, c’est-à-dire l’ensemble des substances actives contenues dans la plante qui vont agir en synergie. Cela signifie que tous ensemble, ces constituants seront plus efficaces que s’ils étaient pris séparément.

En 1997, Arkopharma crée aussi l’événement en proposant la première gamme de produits 100 % d’origine végétale, confirmant ainsi son rang de leader en phytothérapie.

En effet, cette année-là, en pleine crise de « la vache folle », la traditionnelle gélatine utilisée pour l’enveloppe des gélules est remplacée par un substitut naturel d’origine végétale : un dérivé de cellulose (la cellulose entoure et protège les cellules de toutes les plantes).

Pour la première fois, le consommateur se voit ainsi proposer une gélule 100 % d’origine végétale.

La phytothérapie : une science reconnue

C’est en 1986 que le Ministère de la Santé reconnait officiellement la phytothérapie comme médecine à part entière en attribuant le statut de médicament à certaines plantes. Cette décision a été prise non seulement sur la base de leur usage traditionnel mais aussi sur la base de nombreux travaux scientifiques.

Arkopharma développe ses premiers médicaments à base de plantes et obtiendra alors sa première Autorisation de Mise sur le Marché avec l’Arkogélules Petit houx.

Force est de constater que, depuis, l’idée a fait son chemin et l’efficacité de la Phytothérapie a été confortée par de très nombreuses études scientifiques dans le monde entier. Ses bienfaits pour la santé et sa dimension naturelle ont permis à la phytothérapie d’entrer dans notre vie au quotidien.

Depuis maintenant plus de 35 ans, Arkopharma s’emploie à transformer l’intelligence des plantes en solutions de santé, en combinant science, créativité et respect de l’environnement.