Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Plantes adaptogènes, vitamines et minéraux pour maîtriser le stress

Manque de sommeil, pollution sonore et atmosphérique, flux continu d’information, course à la compétitivité… Nos modes de vie occidentaux ne nous rendent pas toujours la tâche facile. De nos jours, il n’est pas rare de se retrouver submergé par le stress avant même de s’en rendre compte.

Or, le stress permanent peut avoir de lourdes répercussions sur la santé physique et mentale. Heureusement, des plantes, minéraux et vitamines peuvent venir à votre rescousse !

Rhodiole et eleutherocoque

Qu’est-ce qu’une plante adaptogène ?

Les plantes adaptogènes sont des plantes qui améliorent la capacité de résistance au stress de l’organisme. Leur action n’est pas spécifique, c’est-à-dire qu’elle n’est pas dirigée contre un facteur de stress particulier. Elle ne vise pas non plus à renforcer une fonction en particulier, mais l’organisme en général. Le concept d’ « adaptogène » est attribué au pharmacologue russe Nicolaï Lazarev, qui l’a initié lors de ses recherches sur l’action du ginseng, en 1947.

Quelles sont les plantes adaptogènes les plus étudiées :?

Les études cliniques les plus anciennes portent sur le schisandra de Chine entre 1943 et 1967 en ex-URSS. Les travaux cliniques se sont poursuivis à partir du milieu des années 60 sur l’Éleuthérocoque, le Ginseng et la Rhodiola.

Depuis le début des années 2000, la plante aux propriétés adaptogènes qui aura été la plus travaillée est la Rhodiola, suivie de près par l’Éleuthérocoque.

Les preuves cliniques les plus convaincantes de l’efficacité des adaptogènes ont été observées dans des études en lien avec leurs effets sur le cerveau et les fonctions cognitives en cas de fatigue.

 Pour en savoir plus, rendez-vous sur Qu’est-ce qu’une plante adaptogène

Les plantes adaptogènes : quel est leur mode d’action ?

Eleutherocoque

La particularité d’action des plantes adaptogènes est que leur effet protecteur vis-à-vis du stress n’est pas le résultat d’une inhibition mais celui d’une stimulation « douce » du « stress-system » favorisant un effet protecteur vis-à-vis du stress par administration répétée.

Cet effet est analogue à celui produit par des exercices physiques répétés provoquant un état de résistance non-spécifique avec une endurance améliorée en conditions extrêmes. Les plantes adaptogènes agissent dans l’organisme à différents niveaux en aidant à :

  • Réduire les réactions au stress dans la phase d’alarme ;
  • Diminuer la sensibilité du « stress-system » ;
  • Allonger la phase de résistante au stress.

 Pour en savoir plus, rendez-vous sur Le stress et les plantes adaptogènes

Quelles plantes adaptogènes utiliser pour augmenter la résistance de l’organisme au stress ?

Le Rhodiola :

Le Rhodiola, également appelée « racine d’or » est une plante originaire des régions arctiques d’Europe et d’Asie. Employée pour augmenter les performances et aider à réduire la sensation d’anxiété, elle est utilisée aussi bien par les sportifs que par les personnes désirant maintenir leurs capacités intellectuelles, en toutes situations.
En outre, elle a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire, et exerce une action anti-oxydante permettant de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules. En bref, le Rhodiola confère un sentiment de forme et de bien-être général. Fini le stress !

L’Éleuthérocoque :

De la même façon que pour le Rhodiola, les effets bénéfiques de l’éleuthérocoque sont nombreux. Dans la médecine traditionnelle chinoise, elle est utilisée pour son effet sur la fatigue mais aussi sur la circulation.
En occident, elle est plutôt employée pour son effet sur les capacités cognitives et son action sur l’humeur. L’éleuthérocoque vous aide à retrouver une bonne forme générale et donc à mieux résister au stress en conservant toutes vos capacités physiques et mentales.

Quels sont les nutriments pour maintenir l’équilibre nerveux ?

Relaxation

Le magnésium

En situation de stress, la sécrétion accrue de noradrénaline, un neurotransmetteur, accroît notre vigilance, ce qui a pour effet de rendre le sommeil difficile. Le magnésium, lui, aide à conserver de bonnes fonctions psychologiques. Il aide aussi à réduire la fatigue et à maintenir l’équilibre du système nerveux.

Un déficit en magnésium peut être associé à de la fatigue et de la nervosité passagère. Il est donc important de consommer les aliments les plus riches en magnésium, et parfois d’utiliser des compléments alimentaires pour un coup de pouce supplémentaire !

La vitamine B6

La vitamine B6 est une source d’énergie essentielle pour l’organisme. En effet, elle contribue à réduire la fatigue. De plus, elle favorise l’assimilation du magnésium, c’est pourquoi on l’associe très souvent au magnésium pour lutter contre la fatigue et le stress, grâce à son effet sur le système nerveux. Elle agit aussi sur le système immunitaire et sur le métabolisme énergétique. La vitamine B6 a ainsi le pouvoir de vous remettre dans de bonnes dispositions !

Le saviez-vous ?

La pleine conscience, c’est-à-dire le fait de concentrer son attention sur le moment présent, occupe une place essentielle dans la philosophie bouddhiste. S’il s’agit d’un véritable mode de vie pour les bouddhistes, en occident la pleine conscience est utilisée pour réduire le stress. En 1975, Jon Kabat-Zinn, directeur de la clinique de réduction du stress du Massachusetts, a développé l’approche MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience ».