Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Refroidissements et désagréments hivernaux : quelles aides naturelles ?

Pour éviter que les désagréments de l’hiver ne vous perturbent, pensez aux plantes. Mais lesquelles choisir afin de retrouver un bon confort respiratoire ?

Des aides pour votre système immunitaire

Échinacée
(Echinacea purpurea)

Echinacée

Principalement localisée dans les parties centrale et orientale de l’Amérique du Nord, cette plante est destinée aux personnes souhaitant maintenir les défenses de leur organisme. Les Amérindiens ont été les premiers à l’utiliser contre les désagréments respiratoires. Fleurissant de juin à septembre, l’échinacée aide au bon fonctionnement du système immunitaire afin de faire face au mieux aux désagréments de l’hiver.

Acérola
(Malpighia glabra)

Récolté en Amérique du Sud (surtout au Brésil et dans les Caraïbes), l’acérola est un petit fruit rouge ressemblant à une cerise contenant naturellement de la vitamine C qui contribue à réduire la fatigue. De par ses propriétés tonifiantes, la vitamine C est conseillée aux personnes souhaitant retrouver énergie et vitalité, notamment en période hivernale.

Vitamine D3
 

Plus connue sous le nom de vitamine du soleil, la vitamine D3 est conseillée pendant l'hiver et les changements de saison car elle contribue au fonctionnement normal du système immunitaire. Mais où la trouver ? Principalement dans l’énergie solaire qui fournit à elle-seule 80 % à 90 % des apports en vitamine D. Dans l’alimentation, la vitamine D se trouve principalement dans le saumon, le thon, la truite, le lait de vache et de soja.

Des solutions clés en main pour faire face à l'hiver

Pour faire face aux désagréments hivernaux, il existe en pharmacie (et parapharmacie) des compléments alimentaires à base d’extraits de plantes, de vitamines et de minéraux. Ces compléments alimentaires se révèleront d’autant plus utiles s’ils sont pris dès les premiers signes d’encombrement des voies respiratoires ou d’irritation de la gorge. Focus sur les composants de ces produits.

Au niveau des plantes, on y trouve généralement du marrube blanc, du pélargonium et de l’éleuthérocoque qui aident votre confort respiratoire.

Éleuthérocoque
(Eleutherococcus senticosus)

Récolté en Sibérie (d’où son appellation de « ginseng russe »), en Corée mais aussi en Chine et au Japon, l’éleuthérocoque est une plante tonifiante. Elle agit sur les voies respiratoires supérieures, comme le nez et la gorge. Elle possède également des propriétés dynamisantes, utiles en cas de fatigue physique et/ou intellectuelle. En somme, deux actions complémentaires pour passer l’hiver en douceur !

Pélargonium
(Pelargonium sidoïdes ou reniforme)

pelargonium

Originaire des côtes de l’Afrique du Sud, la famille du pélargonium comprend plus de 200 espèces distinctes. Cette plante rouge sombre, presque noire, présente un intérêt pour répondre aux désagréments respiratoires qui touchent bon nombre de personnes chaque hiver. Elle aide notamment à améliorer la respiration.

Marrube Blanc
(Marrubium vulgare)

marrube-blanc

Cette plante aide à apaiser les voies respiratoires. Considérée comme « la plante » du confort respiratoire, le marrube blanc se révèle utile notamment en cas d'enrouement.

Au niveau des minéraux, on y trouve du cuivre et du sélénium qui participent au bon fonctionnement de votre système immunitaire. Tous deux ont un rôle antioxydant et aident à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Mais où les trouver ?

  • Le cuivre entre dans la composition des fruits de mer, du chocolat noir et de certaines légumineuses comme les haricots rouges et les pois chiches.
  • Oligoélément, le Sélénium est présent notamment dans les noix, les huîtres les champignons et certains poissons comme le flétan, le thon et le saumon.

Au niveau des vitamines, c'est la vitamine C qui est généralement utilisée. Elle intervient à différents niveaux et contribue :

  • à réduire la fatigue et à un métabolisme énergétique normal,
  • à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense,
  • à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

 

 


Table Ciqual Composition nutritionnelle des aliments, version 2013, Anses