Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
La phytothérapie, une médecine efficace

Phytothérapie

La phytothérapie, une médecine efficace

On oppose souvent les médicaments « classiques », « chimiques », à la phytothérapie. Il y a pourtant une place pour chacun d'eux. Aujourd’hui, l’efficacité de la médecine « par les plantes » est reconnue et démontrée scientifiquement. Ses bienfaits incontestables pour notre santé et sa dimension naturelle ont permis à la phytothérapie d’entrer dans notre vie au quotidien.

La phytothérapie, l'autre médecine

Les plantes ont toujours fait partie de l’environnement de l’homme. Les fruits, les racines, les plantes et les autres substances naturelles ont d’abord été connus pour leurs propriétés nutritives puis ensuite pour leurs vertus thérapeutiques.

Le premier texte jamais écrit sur la médecine par les plantes est en argile et regroupait une série de tablettes gravées en caractères cunéiformes, datant de la civilisation sumérienne en 3 000 ans avant Jésus-Christ. La phytothérapie est l'une des approches les plus anciennes. Toutes les sociétés, antiques ou modernes, ont une médecine par les plantes.

L’histoire de la phytothérapie naquit ainsi et, avec les progrès de la science, la mise en évidence de principes actifs et de propriétés pharmacologiques ont permis de faire de ces plantes d’authentiques médicaments, par extraction de certains de leurs principes actifs.

S'il est vrai que la médecine « classique » a occupé pendant près d'un siècle le devant de la scène, du fait des excellents résultats qu'elle a obtenu dans de nombreux domaines, elle a pourtant peu à peu laissé apparaître des effets secondaires indésirables qui incitent aujourd'hui à la prudence.

La phytothérapie : la santé au naturel

Par leur efficacité et leur action de fond, les médicaments « de phytothérapie » aident à répondre aux principaux besoins de santé actuels. Pour cela, la phytothérapie agit sans agresser l'organisme, dans le plus grand respect du corps.

Résultat : une action plus efficace, durable et surtout limitée en effets secondaires.

Rappelons-le, la médecine classique (allopathie) est utilisée dans les traitements d'urgence et/ou de courte durée.

La phytothérapie, elle, est idéale pour une action de fond, plus longue et plus douce. Au lieu de cibler un seul et même besoin à un moment précis, elle contribue en général au bon équilibre de l'organisme et est utilisée préférentiellement sur des périodes plus prolongées.

Idéale pour agir dès l’apparition des premiers signes (stress, fatigue, circulation, etc.), la phytothérapie peut aussi être utilisée en amont des 1ères manifestations. Dans certains cas, il est intéressant d’utiliser les plantes en association.

Aujourd’hui, à l’image de la phytothérapie, d’autres formes de médecines alternatives se distinguent de l’allopathie. On peut citer par exemple l’homéopathie ou l’aromathérapie, dont l’approche diffère de celle de l’allopathie.

Les plantes : un domaine d'applications multiples

L'une des caractéristiques principales des plantes médicinales est la grande diversité des utilisations que l’on peut en faire pour prendre soin de sa santé. Chacune d’entre elles (ou presque) répond à des besoins de santé parfois très différents. La grande richesse en composants dans une même plante explique ce phénomène. Il arrive également très souvent que des parties différentes d’une même plante agissent sur des problèmes spécifiques différents.

C’est le cas de l’Ortie dont les parties aériennes contribuent au maintien d’une peau nette et saine, alors que les organes souterrains sont destinés aux hommes désirant améliorer leur confort urinaire. Nombreux sont les domaines dans lesquels la phytothérapie est performante.

Il est souvent intéressant d’associer plusieurs plantes entre elles pour avoir une complémentarité d’action optimale. C’est d’ailleurs l’essence même de la phytothérapie que de savoir marier les plantes entre elles pour apporter une réponse adaptée.