Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
Arkoroyal®, Partenariat « Un Toit pour les Abeilles »

Arkoroyal®

Partenariat « Un Toit pour les Abeilles »

Vous devez certainement connaître cette citation dont l’auteur n’est pas clairement identifié « Si l’abeille venait à disparaître, l’Homme n’aurait plus que quelques années à vivre ». Il est certain que le sort de l’Homme est bel et bien lié à celui des abeilles, insectes pollinisateurs indispensables à l’équilibre de la nature.

La filière apicole française

Et pourtant, depuis quelques années, les abeilles sont malmenées et souffrent de ce que l’on appelle le syndrome d’effondrement des colonies ou CCD (Colony Collapse Disorder). En résumé, les ruches se vident de leurs abeille…  Ce syndrome est très préoccupant en raison de l’importance écologique de l’abeille en tant que pollinisatrice.

 

Face à cet écocide, et tout à fait conscients des vertus des produits de la ruche sur la santé et du rôle essentiel des abeilles sur la biodiversité et l’écosystème, les laboratoires Arkopharma à travers leur marque phare Arkoroyal® s’engagent dans un acte éco-responsable en créant le Premier Label d’Apiculture Responsable et agissent en faveur de la sauvegarde des abeilles en soutenant les actions de « Un toit pour les abeilles » et en créant la communauté #BeeAttitude.

 

C’est au travers des actions de « Un toit pour les abeilles » que nous œuvrons à la sauvegarde de la filière apicole française en sponsorisant des apiculteurs français afin qu’ils puissent maintenir, entretenir ou renouveler leur Cheptel de ruches.

Découvrez nos apiculteurs partenaires

Thierry Salavin, apiculteur

THIERRY
SALAVIN

Apiculteur bio professionnel situé en Isère. Il a été certifié agriculture biologique (AB) par Ecocert et Nature et Progrès (label biologique qui est basé non seulement sur des critères techniques mais également sur des aspects environnemen- taux, sociaux et économiques ou encore éthiques). Lire

David-Karine-Devergne

DAVID et KARINE
DEVERGNE

2 jeunes apiculteurs, inspirés de la méthode de conduite de rucher du frère Adam, créent en février 2011, leur entreprise apicole dans le Maine et Loire (49), juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise). Lire

Stéphane Jourdain, apiculteur

STÉPHANE
JOURDAIN

Stéphane a débuté il y a 4 ans, suite à un arbre mort, un noyer creux, qui s'est écrasé, dans la cour de son atelier, et qui logeait un bel essaim que personne n'avait vu à 7 mètres du sol. Les abeilles l'ont toujours attiré depuis enfant, il dispose maintenant d'une vingtaine de ruchers. Lire

Philippe Chavignol, apiculteur

PHILIPPE
CHAVIGNOL

Philippe s'est initié à l'apiculture il y a une vingtaine d'années en Colombie. Installé depuis 1995 à Guillaumes dans les Alpes Maritimes où il a développé progressivement une activité apicole et de lavandiculture. Le miel qu'il propose a le label « AB ». Lire

Arkoroyal s'engage pour la sauvegarde des abeilles

 

THIERRY SALAVIN

Thierry est un apiculteur bio professionnel situé en Isère.

Il a été certifié agriculture biologique (AB) par Ecocert et Nature et Progrès (label biologique qui est basé non seulement sur des critères techniques mais également sur des aspects environnementaux, sociaux et économiques ou encore éthiques).

Il a découvert et démarré l'apiculture en 2010 en récupérant des essaims vagabonds. Sans lien familial avec l'apiculture, il a acquis son expérience en se formant et en travaillant chez des apiculteurs en Australie.

Il a un cheptel actuel de plus de 200 ruches.

Thierry utilise des ruches Warré qui privilégient une apiculture douce et respectueuse des abeilles.

La majorité de ses ruchers sont situés sur les massifs alpins vierges de cultures aux alentours de Grenoble (Chartreuse, Vercors, Belledonne, Ecrins). Thierry pratique la transhumance locale dans un petit rayon (40 km) pendant la saison pour des miels de crus (châtaignier, acacia, haute montagne).

Le rucher de la Chartreuse :

Les ruches sont situées dans le parc naturel régional de la Chartreuse, à 800 m d'altitude qui offre une diversité de milieux naturels. Le parc est ainsi constitué de forêts qui varient du chêne à des hêtraies-sapinières jusqu'aux épicéas à 1 500 m d'altitude mais aussi d'étendue de pelouse et prairies.
Les eaux de source provenant des torrents et zones humides environnant le rucher sont d'excellente qualité.
Le miel récolté par la miellerie du Peuple Zélé est selon les floraisons de forêt à dominante de tilleul et pointe de châtaignier et de fleurs de chartreuse qui sont issues des sous-bois comme les ronces et framboisiers avec un arôme floral, frais, naturellement crémeux.
Thierry pratique un élevage et une sélection massale de ces abeilles afin de tirer le meilleur parti de chaque abeille (productivité, caractère...).

Il a ainsi commencé son cheptel avec des abeilles locales ou dites « noires » issus d'essaims cueillis dans la Vallée et qui ont permis la création d'autres colonies d'abeilles avec des croisements naturels contrôlés. Aujourd'hui il a des colonies avec un brassage d'origines qui sont adaptées localement.

DAVID ET KARINE DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s’inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.

En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé sur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).

Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.

Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou. En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Le rucher de Ribou :

Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce. Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer sont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France.

STÉPHANE JOURDAIN

Stéphane a débuté il y a 4 ans, suite à un arbre mort, un noyer creux, qui s'est écrasé, dans la cour de son atelier, et qui logeait un bel essaim que personne n'avait vu à 7 mètres du sol.

Les abeilles l'ont toujours attiré depuis enfant, et cette occasion l'a poussé à franchir le pas. Il dispose maintenant, après 4 ans de travail, d'une vingtaine de ruchers, soit des ruchers d’élevage d'abeilles, soit des ruchers de production, ces derniers migrant en fonction des floraisons.

Il récolte 7 miels différents en fonction des saisons et des emplacements des ruches dans un rayon de 40 km autour de son atelier, exclusivement sur le vexin.

Stéphane est inscrit à titre professionnel depuis quelques mois, comme agriculteur, branche apiculture. Il a tout appris par lui-même, en lisant beaucoup et en faisant beaucoup de bêtises ; il a la chance d'apprendre vite et d'être autodidacte.

Aux ruchers du Vexin :

L'atelier de l'exploitation naissante est situé à Enfer (95420) ça ne s'invente pas ; quoi de mieux pour faire du miel d’Enfer ?

Printemps crémeux, tilleul crémeux, acacia, toute fleurs d'été et forêt forte tendance châtaignier... un autre miel de forêt sans châtaigner très doux et parfumé mais aussi un spécial de fleurs de falaises calcicoles riches en huiles essentielles, ramassé en septembre (coteaux de seine).

En 2016, Stéphane a 220 colonies. 80 étant une base pour l'élevage, le reste des colonies de production. Comme tous les ans, un certain nombre sont défectueuses et nécessitent d'être remplacées. À terme, Stéphane désire atteindre un nombre de ruches de production de miel de 350 ruches et de 100 ruches souches de production d'essaims.

Il pense aussi faire des transformations à partir de ses miels comme du pain d'épices au feu de bois, nougats et autres bonbons, et spiritueux. Il a par ailleurs suivi des formations en pâtisserie et en confiseries, sur bases miel en 2015.

PHILIPPE CHAVIGNOL

Philippe s'est initié à l'apiculture il y a une vingtaine d'années en Colombie.

Installé depuis 1995 à Guillaumes dans les Alpes Maritimes où il a développé progressivement une activité apicole et de lavandiculture. Le miel qu'il propose a le label « AB ».

Le cheptel de ces dernières années est de l'ordre de 100 ruches malgré de fortes pertes hivernales. Jusqu'à maintenant, les ruchers d'hivernage se situaient dans le site des Gorges de Daluis. Philippe pratique de la transhumance le plus localement possible dans un rayon de 20 km à vol d'oiseaux, sauf pour la lavande sur le plateau de Valensole (04).

Le rucher des Gorges de Daluis :

L'exploitation bénéficie d'un label Bio et dispose d'une miellerie Bioclimatique construite en mélèze local, paille et terre, et à énergie "solaire thermique" située à 1 300 m d'altitude.

Philippe travaille majoritairement avec des abeilles locales dites « noires » très ancienne race d'abeilles et un peu d'abeilles italiennes de race ligustica de par sa proximité géographique.

Philippe passe l'hiver en Amérique Centrale où il essaie de développer une activité apicole avec les locaux. Il s'intéresse particulièrement à l'apithérapie.

fin-logo-toit