Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

L'Harpagophytum

L’Harpagophytum, du grec Harpagos (qui signifie « grappin »), doit son nom à ses fruits pourvus de crochés recourbés. Il est plus communément appelé « griffe du diable » car il s’accroche au pelage des animaux qui se débattent alors frénétiquement en tous sens pour s’en débarrasser, dans un mouvement presque « endiablé ».

L'Harpagophytum
 

Nom latin
Harpagophytum procumbens, zeyheri

Famille
Pédaliacées

Provenance habituelle
Sud de l’Afrique

Partie(s) utilisée(s)
Racine (tubercule)

L’Harpagophytum, du grec Harpagos (qui signifie « grappin »), doit son nom à ses fruits pourvus de crochés recourbés. Il est plus communément appelé « griffe du diable » car il s’accroche au pelage des animaux qui se débattent alors frénétiquement en tous sens pour s’en débarrasser, dans un mouvement presque « endiablé ».

L’Harpagophytum est originaire du sud de l’Afrique. Elle est connue depuis longtemps des tribus africaines. Cette plante pousse à l’état sauvage en Namibie, au cœur du désert du Kalahari. Afin d’assurer son renouvellement et sa pérennité, les principaux pays producteurs ont mis en place des politiques encadrant la récolte afin de préserver la plante.

Les premières descriptions occidentales de la plante datent de 1820, mais cette plante fut officiellement introduite dans la médecine occidentale au début du XXe siècle, par un médecin Allemand qui découvrit ses vertus médicinales, au contact des peuples indigènes.

Les propriétés de l'Harpagophytum :

L’Harpagophytum est la plante traditionnelle des articulations. Son efficacité est universellement reconnue. Bien qu’utilisé depuis des centaines d’années par les peuples du sud de l’Afrique pour ses multiples bienfaits sur les articulations, l'Harpagophytum a été introduit dans la médecine occidentale en 1953 et est devenu, en quelques années, une plante de référence en phytothérapie. En phytothérapie, on utilise ses racines secondaires, qui sont les parties les plus riches en actifs.

Une monographie de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) mentionne que les harpagosides et procumbides contenus dans les racines d’Harpagophytum possèdent « une activité anti-inflammatoire et analgésique, en inhibant la synthèse des substances impliquées dans la réaction inflammatoire ».

Les principales propriétés de l’Harpagophytum sont les suivantes :

  • Possède des propriétés « anti-inflammatoires » naturelles
  • Aide à conserver des articulations en bonne santé
  • Aide à diminuer la sensibilité articulaire
  • Favorise la mobilité et la souplesse des articulations

De nombreux sportifs l’utilisent également pour préserver leur flexibilité articulaire et lutter contre les sensibilités liées à l’effort.

Comment utiliser l'Harpagophytum ?

Après mes entrainements, je ressens souvent des petites sensibilités articulaires. Que me conseillez-vous ?

Si vous avez les articulations sensibles après avoir fait du sport, il se peut que votre articulation soit un peu usée ou malmenée. Essayez de privilégier des sports sans chocs pour les articulations, comme la natation ou le vélo. L’Harpagophytum peut également être bénéfique en programme plus ou moins long. Demandez conseil à un professionnel de santé. Sur ses recommandations, vous pourrez peut-être associer l’Harpagophytum au Curcuma afin de bénéficier de leurs propriétés complémentaires sur les articulations.
En aromathérapie, les huiles essentielles de Katafray ou de Gaulthérie, préalablement diluées dans une huile végétale, peuvent être utilisées de manière ponctuelle, en massage local sur la zone concernée.

À mon âge, j’ai des douleurs articulaires au quotidien. Quelles solutions naturelles me conseilleriez-vous pour éviter les problèmes digestifs liés aux produits que j’utilise actuellement ?

L’Harpagophytum est la plante d’entretien idéale pour soulager vos articulations, elle s’utilise en traitement de fond et respecte votre système digestif. Malgré les douleurs, il est essentiel de maintenir une activité physique douce mais régulière pour entretenir la souplesse de vos articulations.

Le saviez-vous ?

En 1904, en Afrique du Sud-Ouest, un médecin occidental parvint à se procurer des échantillons d’une décoction d’une mystérieuse racine, que les sorciers donnaient aux nombreux blessés. C’est ainsi que l’Harpagophytum fut identifié pour la première fois ! La récolte de la racine d’Harpagophytum requiert une maitrise et une connaissance parfaite du sol. En effet, cette dernière doit être débusquée en profondeur, parfois à 2 mètres sous terre.