Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Les oméga-3 d’origine marine pour le bon fonctionnement cardiovasculaire

La santé passe avant tout par une alimentation équilibrée et par une bonne hygiène de vie. Cela ne fait aucun doute ! Dans les lignes qui suivent, vous découvrirez des éléments essentiels dont la présence dans votre assiette vous aidera à garder la forme.

Les omega 3

Le « bon » et le « mauvais » cholestérol

On distingue deux types de cholestérol dans le sang : l’un est bénéfique pour l’organisme tandis que l’autre constitue, s’il est présent en excès, un facteur de risque pouvant favoriser la survenue de maladies cardiovasculaires.

Huile

Un taux trop élevé de cholestérol dans le sang n’est pas chose rare en France, puisqu’environ 10 millions de français sont concernés. L’excès de cholestérol constitue un facteur de risque cardiovasculaire. En résumé, les personnes présentant un taux élevé de cholestérol ont plus de risques d’avoir un accident cardiovasculaire que les personnes ayant un taux normal.

Risques liés à l’excès de « mauvais » cholestérol

Chez les personnes présentant des taux élevés de « mauvais » cholestérol depuis plusieurs années, le cholestérol peut former des dépôts sur la paroi interne des artères, les obstruant peu à peu. Ces dépôts, aussi appelés plaques d’athérome, provoquent progressivement une perte d’élasticité des vaisseaux.

Les oméga-3, des acides gras essentiels

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés qui, contrairement au « mauvais » cholestérol, ont tendance à protéger l’organisme contre les maladies cardiovasculaires. Ces acides gras polyinsaturés sont dits « essentiels » parce que notre organisme est incapable de les synthétiser (lui-même). De ce fait, ils doivent nous être apportés par l’alimentation. Bien plus, ils devraient même constituer l’essentiel de notre apport quotidien en lipides.

Les oméga-3 sont présents en abondance dans certains poissons gras, tels que le saumon, les sardines, le thon ou le hareng. Du côté végétal, les huiles de colza, de soja et de noix, ainsi que le germe de blé en regorgent. Certains légumes comme la mâche et les épinards constituent également une source intéressante d’oméga-3. Consommez-les régulièrement !

Les Oméga-3 et la santé

Fait-maison

C’est en essayant de comprendre pourquoi les Esquimaux du Groenland ne souffraient pratiquement pas de maladies cardiovasculaires que les chercheurs ont découvert la cause : les oméga-3 protègent contre la survenue de maladies cardiovasculaires.
Et pour cause : l’alimentation des Esquimaux est basée essentiellement sur les poissons ainsi que les viandes de phoque et de baleine, qui sont une mine d’oméga-3.

Le régime méditerranéen, qui fait la part belle aux oméga-3, est lui aussi reconnu pour son pouvoir protecteur du système cardiovasculaire.

Les oméga 3 sont également essentiels au bon fonctionnement du système nerveux central.

Privilégiez le « fait maison »

Pour assurer un apport suffisant en oméga-3, laissez de côté la cuisine industrielle et sélectionnez vous-même vos ingrédients. Vous pourrez ainsi mélanger à votre guise les différentes sources d’oméga-3, végétales ou animales, et varier les plaisirs.

Sachez que les poissons gras sont une source précieuse d’oméga-3. L’idéal est d’en consommer deux fois par semaine, voire plus. Pensez aussi à manger régulièrement des œufs ou d’autres viandes riches en oméga-3, comme le lapin.

Comment prendre naturellement soin de la santé de mon cœur ?

Sport

Prendre soin de son cœur est à la portée de chacun d’entre nous. Il est aujourd’hui incontesté que l’activité physique est bénéfique pour la santé cardiovasculaire : elle abaisse la fréquence cardiaque et la pression artérielle, améliore la force de contraction du cœur et augmente la dilatation des vaisseaux, bref que du positif ! Et il n’y a pas d’âge pour se mettre à bouger. Les activités d’endurance sont extrêmement profitables pour votre cœur. Marche, jogging, natation ou encore vélo, les possibilités ne manquent pas. La « dose » optimale d’activité physique s’élève à trois à quatre séances de 30 à 60 minutes par semaine.

  • Pour commencer, munissez-vous d’une tenue confortable et de bonnes chaussures. Avant d’entamer la séance de sport à proprement parler, faites toujours des étirements pendant une dizaine de minutes. Si l’activité physique n’a jamais fait partie de vos hobbys favoris, commencez doucement et augmentez progressivement la durée et l’intensité. Pensez aussi à boire régulièrement de l’eau, même pendant l’effort.
  • Pour accroître votre motivation, proposez à votre conjoint ou à des amis de se lancer dans cette aventure avec vous. Vous joindrez ainsi l’utile à l’agréable et passerez un moment convivial. Et enfin, si vous avez besoin d’un encadrement plus structuré, tournez-vous vers les clubs de sport ou les coachs sportifs, qui vous concocterons un programme sur-mesure.

Le saviez-vous ?

Les experts ont découvert plusieurs autres facteurs de risque favorisant le développement de maladies cardiovasculaires. Ces facteurs incluent : âge, antécédents familiaux, tabagisme et sédentarité. Alors mangez équilibré, varié, bougez et adoptez un mode de vie sain !