Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Le soin par les plantes : doux et profond

Couramment utilisée, la phytothérapie a aujourd’hui trouvé une vraie place dans la santé au quotidien. Utilisées comme alternative aux produits de santé classiques ou en compléments de ceux-ci, les plantes présentent l’avantage de contenir divers composés actifs.

Le soin par les plantes : doux et profond

La phytothérapie, une médecine reconnue

La phytothérapie, c’est l’emploi des plantes ou de produits à base de plantes (poudres, préparations en ampoules, infusions…) pour apporter des réponses naturelles aux désagréments du quotidien. Les plantes constituent une réponse naturelle pour fournir à l’organisme des substances qui contribuent à maintenir un bon équilibre. À travers les siècles et les continents, les hommes ont su acquérir la connaissance des plantes et de leurs propriétés.

Les usages traditionnels des plantes (Europe, Chine, Inde, Amérique du Sud, Afrique, …) représentent la richesse d’une expérience accumulée depuis les temps les plus anciens. Dans les pays développés, avec l’avènement de la chimie moderne vers la fin du XIXe siècle et la découverte de nouveaux médicaments, la phytothérapie a été reléguée au second plan comme des « remèdes de grand-mère » aux vertus incertaines. Mais cette mise à l’écart n’a duré qu’un temps : les derniers grands scandales sanitaires ont suscité un regain d'intérêt pour les plantes.

Aujourd’hui, l’efficacité des plantes est reconnue et dans la majorité des cas démontrée scientifiquement. Leurs bienfaits incontestables pour notre santé et leur dimension naturelle ont permis à la phytothérapie d’entrer dans notre vie quotidienne.

La phytothérapie : la santé au naturel

La phytothérapie se pratique préférentiellement sur des périodes prolongées. Par son action en douceur et en profondeur, la phytothérapie contribue également au bon équilibre de notre corps en stimulant notre organisme et en limitant les effets secondaires.

En agissant en complémentarité et en harmonie, chaque substance joue un rôle différent sur le métabolisme. Dans certains cas, les plantes peuvent même être utilisées en association.

Rappelons-le, la médecine classique (allopathie) intervient le plus souvent dans les traitements d'urgence et/ou de courte durée. La phytothérapie, elle, est idéale pour une action de fond, plus longue et plus douce.

Des effets secondaires ?

Les effets secondaires liés aux plantes sont généralement moins fréquents. Ils peuvent apparaître lorsque les plantes sont associées à l'allopathie ou quand la dose recommandée n’est pas respectée. Par exemple, dans la prise en charge des périodes de stress, l'utilisation de plantes comme la rhodiole n'engendre aucun phénomène d'accoutumance. En revanche, cela peut être le cas avec des traitements dits classiques.

Aujourd’hui, à l’image de la phytothérapie, d’autres formes de médecines douces se distinguent de l’allopathie. On peut citer par exemple l’homéopathie, l’aromathérapie ou la nutrithérapie, dont l’approche diffère de celle de l’allopathie.