Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

La Bruyère

La Bruyère est un petit arbuste des régions tempérées, qui peut également se situer en altitude. Elle se développe sur les sols pauvres, siliceux ou dégradés, le plus souvent très acides (landes, tourbières) et parfois en sous-bois (pinèdes). Elle possède de petites fleurs roses ou violacées à 4 pétales soudés, les fleurs sont disposées en grappe terminale, et égayent les falaises maritimes à la fin de l’été.

La Bruyère
 

Nom latin
Calluna vulgaris

Famille
Ericacées

Provenance habituelle
Europe, Russie et Amérique du Nord

Partie(s) utilisée(s)
Les sommités fleuries

La Bruyère est un petit arbuste des régions tempérées, qui peut également se situer en altitude. Elle se développe sur les sols pauvres, siliceux ou dégradés, le plus souvent très acides (landes, tourbières) et parfois en sous-bois (pinèdes). Elle possède de petites fleurs roses ou violacées à 4 pétales soudés, les fleurs sont disposées en grappe terminale, et égayent les falaises maritimes à la fin de l’été.

Sur les terrains humides, elle forme des tapis de 10 à 50 cm de hauteur. Les tiges de la plante sont rameuses et courbées vers le haut et son fruit, une petite capsule sphérique de 2 mm, contient de nombreuses graines.

Les propriétés de la Bruyère :

La Bruyère contient différents types de flavonoïdes tels que la quercétine, ainsi que des tanins astringents.

En phytothérapie, on utilise les sommités fleuries de Bruyère. Elles favorisent l’élimination d’eau et contribuent au bon fonctionnement du système urinaire.

Drainante, la Bruyère stimule notamment l’élimination hydrique par les voies rénales et urinaires, et aide ainsi à favoriser l’élimination des déchets de l’organisme.

La Bruyère permet de maintenir un fonctionnement optimal de la vessie et un flux urinaire régulier. Ceci participe au bien-être prostatique chez les hommes et au bien-être urinaire chez les femmes, souvent concernées par les gênes urinaires. La Bruyère permet ainsi de conserver un bon confort urinaire, chez les femmes comme chez les hommes.

Cette plante possède aussi des vertus relaxantes, aide à s’endormir plus facilement et prépare au sommeil. Elle permet aussi de conserver une humeur stable.

Les principales propriétés de la Bruyère sont les suivantes :

  • Favorise le drainage de l’eau et l’élimination
  • Maintient le confort urinaire chez les femmes et les hommes
  • Calmante et relaxante

Comment utiliser la Bruyère ?

Comme toutes les femmes, je ressens régulièrement des gênes urinaires. La Bruyère peut-elle m’aider ?

Oui, tout à fait. L’association de la Bruyère et des racines d’Ortie vous permettra de mieux évacuer l’eau de votre organisme en stimulant le fonctionnement rénal et l’élimination urinaire. Pensez également à boire suffisamment, c’est-à-dire au moins deux litres d’eau par jour, et à uriner après chaque rapport sexuel, pour débarrasser l’urètre d’éventuels intrus. Si vous ne remarquez pas rapidement d’amélioration, ou si les gênes reviennent très fréquemment, consultez un médecin.

En cas de gênes urinaires, quelles associations de plantes me conseilleriez-vous ?

En cas de gênes urinaires, l’association de Lithothamne et de Bruyère peut être intéressante. Ceci peut participer à rétablir l’équilibre du pH de votre sphère urinaire. En effet, un pH acide est plus propice au développement des germes. Avant toute association, demandez conseil à un professionnel de santé.

Le saviez-vous ?

La Bruyère a été utilisée durant la Seconde Guerre Mondiale par les Allemands à la place du Houblon, afin de fabriquer de la Bière.