Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Des fibres et des plantes pour un bon transit intestinal

Vos activités journalières prennent le pas sur vos intestins ? vous ressentez des lourdeurs ? Votre transit est irrégulier, voire paresseux ? Vous vous sentez ballonné ? Vous souhaitez délivrer vos intestins ?

des fibres et des plantes pour un bon confort intestinal

Rôle des fibres sur le transit intestinal

L’apport de fibres, dans son alimentation peut contribuer à améliorer le transit intestinal. La consommation journalière de fibres conseillée est de 25 à 30 grammes par jour. En France, seulement 18 grammes par jour sont consommés, en moyenne, soit environ 2 fois moins que la dose quotidienne recommandée pour un apport de fibres optimal.

Une alimentation variée et équilibrée, avec un apport en fibres suffisant, facilite la digestion. Les aliments riches en fibres, tels que l’avoine, les grains d’orge ou le seigle permettent de favoriser un bon transit intestinal ou d’augmenter le volume des selles.

Certaines plantes peuvent jouer un rôle bénéfique sur le transit intestinal, telles que la rhubarbe, le pruneau, la mauve et le son de blé.

  • La rhubarbe, originaire de Chine et du Tibet pousse au printemps ou en automne sur des sols bien drainés.
  • Les graines de mauve, aident à la progression du bol alimentaire et agissent sur la paresse intestinale, tout en douceur.
  • Le pruneau, est un fruit sec riche en fibres. Traditionnellement reconnu pour ses propriétés sur le transit, il contribue à une fonction intestinale normale (dans le cadre d’une consommation journalière de 100 g de pruneaux).
  • Les fibres de son de blé contribuent à augmenter le volume des selles.

Quelques conseils pour un meilleur transit

Enrichir son alimentation en fibres, en privilégiant : les légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves, haricots blancs), les légumes riches en fibres (épinard, fenouil, céleri, betterave), les céréales complètes (blé, riz), le pain et les biscuits au son ou aux céréales complètes, les fruits secs (pruneau), les fruits frais (prunes, framboises, mûres).

Manger à heures fixes : il faut « éduquer son transit ».

Boire beaucoup d’eau (environ 1.5 litre d’eau par jour) et privilégier les eaux les plus riches en magnésium (plus de 50 mg par litre).

Limiter sa consommation en alcool, épices et café.

Éviter les aliments trop gras ou trop sucrés.

Se rendre aux sanitaires dès que le besoin s’en fait sentir. Dans la mesure du possible, ne pas attendre ou laisser de temps passer.

Pratiquer une activité physique régulière. Cela permet de stimuler l’appétit et l’activité du colon.

Utiliser en complément alimentaire la rhubarbe, la mauve, le pruneau, le son de blé, qui peuvent contribuer à faire progresser le bol alimentaire, ainsi qu’à stimuler et à réguler le transit intestinal.