Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Arkodigest®

Améliorer son transit intestinal

Le ralentissement du transit fait encore partie de ces sujets tabous dont peu de gens osent parler. Il concerne pourtant 1 personne sur 5 en France et peut parfois devenir handicapant au quotidien. Nous vous aidons à mieux comprendre son fonctionnement et vous donnons les clés pour l’améliorer !

Mieux comprendre les problèmes de transit

La paresse intestinale consiste en l'émission de selles à une fréquence faible, c'est-à-dire moins de 3 fois par semaine.

La nourriture digérée progresse trop lentement le long du parcours digestif, ce qui entraîne une absorption trop importante par l’organisme, de l’eau présente dans les selles. Ces dernières deviennent alors plus sèches, plus dures et difficiles à évacuer…

Un transit ralenti peut être temporaire, comme par exemple à la suite d’un voyage, d’un changement d’habitude alimentaire ou de mode de vie. Il peut également s’installer dans le temps, on parle alors de problèmes de transit fréquents qui peuvent altérer la qualité de vie.

Les origines d’un transit paresseux et irrégulier sont multiples

  • Alimentation pauvre en fibres : manque de fruits, de légumes, de céréales…
  • Activité physique insuffisante
  • Difficultés psychologiques : personnes qui ignorent ou retardent le moment d’aller à la selle
  • La grossesse : changements hormonaux et pression exercée par le fœtus sur l’intestin
  • L’âge : digestion plus lente et une moindre activité physique.

La majorité des personnes sujettes à des perturbations du transit sont des femmes et des personnes âgées

  • La grossesse prédispose à une paresse intestinale. En effet, la diminution des contractions intestinales dues aux modifications hormonales et la compression de l'utérus par le côlon contribuent au ralentissement du transit.
  • Les personnes âgées y sont aussi fréquemment sujettes, la sédentarité constitue un facteur supplémentaire associé à cette période de la vie.
  • Les enfants ne sont pas épargnés, notamment ceux qui "se retiennent" pour ne pas aller aux toilettes à l'école.
Le transit chez les femmes enceintes

Conseils hygiéno-diététiques pour réguler son transit

Optez pour quelques bonnes habitudes qui peuvent faciliter votre transit :

  • Adoptez une alimentation riche en fibres : fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes, noix, pruneaux, son de blé, son d’avoine et graines
  • Buvez entre 1,5 et 2 litres de liquide (eau, thé, jus de fruits) par jour
  • Luttez contre l'inactivité, en favorisant la marche et les exercices stimulant la ceinture abdominale
  • Mangez à des horaires réguliers
  • Évitez les repas sur le pouce, prenez votre temps à table
  • Ne négligez pas d'aller aux toilettes pour limiter les conditions de stress
  • Ne vous retenez jamais
Conseil pour réguler son transit