Arkorelax®, pour rester serein nuit et jour !

Pour rester serein nuit et jour !

Jeu concours

Passez au naturel

Arkofluides® BIO

Faites le plein de bien-être !


Une marque engagée

En savoir plus

Actualités

Arkopharma parmi les meilleurs employeurs de France

Selon une étude réalisée par l’Institut Statista et parue dans le magazine Capital de février 2018, Arkopharma figure parmi les 500 meilleurs employeurs de France. Plus précisément, on retrouve le Groupe à la 9ème place du classement des entreprises du secteur pharmaceutique.

Cette enquête porte sur environ 1 600 groupes de plus de 500 salariés et se base sur un panel de 20 000 salariés ayant donné leur avis anonymement sur la politique RH de leur employeur mais aussi sur celles des entreprises évoluant dans le même secteur d’activité.

À l’inverse de certains labels, les entreprises concernées n’ont rien payé ni demandé pour y figurer. Ceci est le gage d’une totale impartialité.

Arkopharma récompensé par un Trophée OR

De gauche à droite : M. Thierry BEAUXIS, Mme Anne-Lise ROECKEL et M. Claude ALZIAR

Mercredi 13 décembre 2017 s’est tenue à Paris, la deuxième édition des Trophées RSE du Leem (Les Entreprises du Médicaments). Un concours réservé aux entreprises adhérentes au Leem destiné à valoriser les démarches RSE de ces Entreprises et à récompenser les projets les plus exemplaires mis en œuvre sur le territoire français.

Les lauréats de chaque catégorie ont été désignés par un jury composé d'acteurs externes à l'industrie du médicament, et reconnus pour leur expertise sur l'un des domaines de la RSE.

La démarche volontaire d’Arkopharma a été remarquée et récompensée par l’obtention d’un Trophée RSE catégorie Environnement pour le travail réalisé autour de la création du premier label d’apiculture responsable.

Leader en France et en Espagne sur le marché de la gelée royale avec les gammes Arkoroyal et Arkoreal, Arkopharma est engagé depuis de nombreuses années pour la sauvegarde des abeilles via des soutiens aux associations d’apiculteurs (un toit pour les abeilles en France, ecocolmena en Espagne).

Soucieux d’aller plus loin dans cette démarche et proposer à ses clients et consommateurs, des produits à base d’une gelée royale d’une qualité et d’une traçabilité optimales, produite dans le respect de l’environnement et de la protection des abeilles, Arkopharma a développé, en 2017, le premier label d’apiculture responsable.

Cette démarche de certification indépendante et unique pour une matière première naturelle a été construite en exclusivité avec ECOCERT sur deux piliers :

  • Au niveau environnemental, un engagement sur l’absence de pesticides et de sources électromagnétiques autour des ruches (contrôles des eaux, sols et air sur la zone de butinage de 20km2 autour des ruches) pour une gelée royale de qualité premium et permettre la survie des abeilles en préservant leur écosystème,
  • Au niveau sociétal, la promesse d’une rétribution juste des petits apiculteurs partenaires et du respect de leurs droits humains, cela sur le long terme.

Ce prix RSE décerné à Arkopharma s’inscrit dans un engagement fort et global de l’entreprise récompensé par un autre prix, celui attribué par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes en novembre dernier (voir l’actualité « Arkopharma récompensé par un trophée Or »).

Ces deux récompenses attestent de l’engagement d’Arkopharma dans les enjeux climatiques et environnementaux et s’inscrivent dans une démarche plus large, celle de la responsabilité sociale et sociétale du groupe.

Arkopharma récompensé par un Trophée OR

Remise du Trophée Or par M. Charles-Ange Ginésy, Président du Conseil Départemental des A-M

Dans le cadre de son Plan Climat Énergie, le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes organise chaque année les « Trophées Climat Énergie du 06 ». Ces trophées récompensent les acteurs les plus actifs en matière d’innovation technologique et énergétique.

L’année dernière, Arkopharma avait déjà, à cette occasion, obtenu le Prix Spécial du Développement et de la Créativité. 

Fort de nouvelles réalisations en 2017, Arkopharma a renouvelé cette année encore sa candidature et son engagement – ainsi que celui de ses équipes - a été récompensé par l’attribution d’un Trophée OR. 
La remise de ce Trophée s’est faite le vendredi 24 novembre 2017 au sein du Conseil Départemental, en présence de M. Charles-Ange Ginésy, Président du CD06 et d’autres acteurs locaux engagés dans la protection de l’environnement. 

Le jury a été séduit par les projets d’envergure réalisés par Arkopharma au cours de l’année 2017 dont, notamment :

  • Le Projet Énergie qui a permis la réduction et un meilleur suivi des consommations d’électricité et de gaz ainsi que la sensibilisation des collaborateurs aux enjeux climatiques ;
  • La mise en place de l’ULTRAextract®, une innovation technologique dite « verte », car moins consommatrice d’énergie et respectueuse de l’environnement. Ce nouveau procédé augmente l’efficacité d’extraction des actifs de plantes et génère une réduction de la consommation annuelle d’emballage ;
  • Le développement du 1er label d’apiculture responsable, contrôlé par Ecocert, garant de la qualité optimale de la gelée royale produite, de la préservation des abeilles et de l’environnement et d’un accompagnement responsable des apiculteurs.

 Retrouvez l’interview de notre Président, Jacques Chevallet, diffusée dans l’hémicycle du Conseil Départemental pendant la remise des Trophées sur notre chaîne Youtube.

Arkopharma en Chine

Madame Zhang Lei, CEO de Koala et Monsieur David Frappart, Directeur du Marketing Global Arkopharma à la cérémonie de signature

Arkopharma est le leader français et européen dans le domaine de la médecine naturelle. C’est également une entreprise pionnière qui, depuis près de 40 ans, milite pour faire de cette médecine naturelle, la médecine du futur, par l’innovation et la promotion d’une démarche graduelle et raisonnée dans la santé. Arkopharma a vocation à porter son expertise et cette démarche, en phase avec les besoins de notre temps et les attentes des patients consommateurs, à l’international.

Ceci est tout particulièrement vrai en Chine, où les consommateurs ont une culture de médecine traditionnelle reposant sur les plantes et le respect des équilibres du corps. Ils sont aussi de plus en plus demandeurs de produits de santé de qualité, issus du « Fabriqué français ». Arkopharma et son offre associent l’image de qualité, de technologie et d’art de vivre à la française qui séduit en Asie.

Rencontrant donc un fort intérêt de la part des consommateurs chinois, Arkopharma cherchait à intensifier son développement sur ce marché avec un distributeur spécialisé dans le domaine du cross border. Cette recherche a abouti avec la signature d’un accord de partenariat avec la société Kaola.

Cette filiale du groupe NetEase est un acteur unique du commerce en ligne de par son approche sélective exclusivement dédiée aux produits étrangers et d’une promotion et distribution modernes destinées aux consommateurs chinois en quête d’excellence.

La zone Asie-Pacifique génère à ce jour la plus grosse croissance du marché mondial des Vitamines & Minéraux et Produits naturels et tout particulièrement la Chine qui, dès 2021, sera le premier marché mondial avec un chiffre d’affaires off-line estimé à plus de 35 milliards d’euros.

Encouragés par l’ouverture du marché transfrontalier, les consommateurs chinois n’hésitent plus désormais à transférer une partie de leurs achats off-line de produits issus de la médecine traditionnelle chinoise vers de nombreux produits étrangers dont les produits de santé naturelle répondant à leurs critères de qualité comme l’offre d’Arkopharma on-line.

Arkopharma devient ainsi une référence unique dans le catalogue de produits français de santé naturelle proposés par cette plateforme de renom.

Yann Malaud, Directeur du Pôle International et Yannick Gardette, Directeur du Développement International de rappeler que « ce partenariat s’inscrit dans une démarche stratégique cohérente sur un marché où les consommateurs sont de plus en plus exigeants et à la recherche de produits uniques ».

 

D’après un communiqué de presse en date du 7 novembre 2017

Prévention en matière de santé : La France en retard

Avec un des meilleurs systèmes de santé au monde, basé sur le curatif, la France peut s’enorgueillir de bien soigner ses malades.

Pour autant, nous avons un des taux de mortalité précoce (avant 65 ans) des plus élevés d’Europe qui s’expliquerait par le manque de moyens investis dans les actions de santé préventives : seulement 2 % des dépenses publiques de santé y sont allouées…

Pour aborder les problématiques liées aux enjeux de la prévention et trouver des pistes d’amélioration, le Club Santé de Nice-Matin a réuni, le 4 juillet 2017, des intervenants de structures diverses : hôpitaux publics et privés, Ehpad, mutuelles, associations, assurances et entreprises dont Arkopharma.

Tour d’horizon de cette confrontation :

  • M. Jean-Claude Castanier, économiste, de déplorer, comme la Cour des comptes l’a déjà fait, que la France ne se soit pas dotée d’un Monsieur Prévention, qui incarnerait le sujet et le porterait ;
  • La ligue contre le Cancer de militer pour une meilleure promotion de l’activité sportive comme facteur de protection et de regretter le manque de moyens humains et financiers dédiés à la prévention en général ;
  • Le Docteur Fabien Rolland, pneumologue au centre hospitalier de Cannes, de se plaindre du manque de communication autour des dangers du tabac rappelant qu’aujourd’hui 78 000 décès par an y sont liés, soit l’équivalent d’un crash d’avion tous les trois jours…
  • Le professeur Christian Pradier du CHU de Nice d’insister sur l’importance des déterminants (revenu, logement, lien social, éducation…) dans l’approche préventive. De défendre aussi l’idée d’actions au niveau du territoire, incluant la participation citoyenne, pour mieux répondre aux spécificités locales ;
  • Jacques Chevallet, président des Laboratoires Arkopharma, d’aborder la responsabilité des entreprises dans le domaine de la prévention via l’importance à apporter à l’amélioration de la Qualité de vie au travail et au soutien à la pratique du sport ;
  • Eric Balez, patient-expert et président d’une association spécialisée dans les Mici (Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin) de souhaiter une meilleure promotion des programmes d’éducation thérapeutique, les patients méconnaissant souvent ces actions.

Enfin, tous s’accordent à dire que si une approche systémique et coordonnée est urgente, c’est aussi à chacun de prendre sa santé en main, chaque individu restant son meilleur médecin.

 Retrouvez l'entièreté de ce débat dans l'article de Nancy Cattan et Axelle Truquet paru dans le quotidien Nice-Matin du 8 juillet 2017.

Voyage au coeur des laboratoires Arkopharma