Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
Beweglichkeit und Gelenkbeschwerden

Arkoflex®

Mobilité et gênes articulaires

20 % de la population Française ressent des gênes articulaires1. On estime que 60 % des personnes de plus de 65 ans en sont affectées2. Elles touchent principalement les genoux, les hanches, les mains ainsi que les vertèbres. L'homme a toujours eu des gênes articulaires. Les squelettes retrouvés de notre ancêtre l'Homo sapiens en témoignent.

Manifestation des gênes articulaires

Les gênes articulaires sont dues à une dégénérescence physiologique du cartilage des articulations. Cette destruction s'accompagne généralement d'excroissances osseuses. L'articulation devient alors sensible et peu mobile.

Le cartilage est un tissu vivant dans lequel règne une forte activité cellulaire. La production de chondrocytes (cellules de base constituant l’articulation) y est continue.

Le cartilage s’use de manière normale à chacun de nos mouvements. Pour pallier cette usure naturelle, les chondrocytes assurent en permanence le renouvellement du cartilage. Toutefois, si cette balance se déséquilibre, la masse cartilagineuse diminue sans jamais se reconstituer. Il est donc important de ménager et d’entretenir ses articulations le plus tôt possible.

Schema Knöchel

En moyenne, c'est entre 35 et 45 ans que les désagréments apparaissent. Les femmes sont généralement plus touchées que les hommes. Cette vulnérabilité serait peut-être liée à l'impact du bouleversement hormonal de la ménopause sur les os. Il existe trois grands types de facteurs favorisant les gênes articulaires :

Les facteurs génétiques

Ils sont déterminés dès notre naissance. Ils proviennent des gènes de nos parents mais également d’accidents ou d’incidents au cours de la grossesse.

Les facteurs acquis

Ils correspondent à des évènements arrivés au cours de notre vie, tels que le vieillissement, le poids, la ménopause.

Les facteurs environnementaux

Ils sont liés au travail, aux mauvaises postures, à l’activité sportive intense, aux accidents.

Développement des gênes articulaires

Les gênes articulaires se développent en plusieurs étapes :

À partir de 35 ans, le renouvellement du cartilage se fait de moins en moins bien et sa qualité commence à diminuer. Ainsi, le cartilage s'use progressivement et peut disparaître. Les extrémités des os bénéficient alors d'une protection amoindrie. Elles ne peuvent plus glisser normalement et entrent en contact. Cela provoque des difficultés de mouvement et des manifestations pénibles dont l'intensité est directement proportionnelle à l'état d'usure.

Articulation normale

articulation normale

Étape 1 - La dégradation du cartilage a débuté. Il n'y a aucun désagrément.

Début d'usure

Début d'usure d'articulation

Étape 2 - Apparition de désagréments, notamment pendant l'effort.

Usure avancée

usure avancée d'une articulation

Étape 3 - Apparition d'autres désagréments : raideur, craquements, qui interviennent souvent au réveil. Les désagréments sont quasi permanents et très gênants.

 


1 Source : presse.inserm.fr

2 Source : INSERM